Conférence organisée par l’association des SPIV

Couple franco-allemand reconnu à travers le monde, Beate et Serge Klarsfeld ont lutté tout le long de leur existence pour la reconnaissance par les justices allemandes et françaises des crimes nazis. Traversant par leurs recherches d’archive et leurs enquêtes l’histoire de la Shoah, Beate et Serge Klarsfeld sont également à l’origine d’une oeuvre ayant éclairé la compréhension de cette tragédie et mettant en avant les victimes de la Solution finale.

L’association SPIV les a reçu en amphithéâtre Emile Boutmy, presque 50 ans après la gifle de Beate Klarsfled au chancelier Kiesinger, geste symbolique de leur combat pour la justice et la vérité historique. La conférence a pris la forme d’un dialogue entre un couple d’étudiants modérateurs et les deux intervenants, ce à quoi a suivi un entretien avec la salle.

Retrouvez la conférence en intégralité, diffusée en différée par Radio Germaine

Les phrases marquantes : 

  • « Quand on est faibles, il faut trouver des actions spectaculaires et ingénieuses »
  • « Vous l’avez lu dans les livres d’histoire, nous on l’a lu dans les journaux »
  • « On a fait ce qu’on a fait en regardant le passé mais aussi le présent et le futur »
  • « C’est parce qu’on était heureux qu’on a pu faire quelque chose. Quand on est déprimé on agit pas… on se met à boire, ou on se suicide… »
Publicités