Comme chaque semaine, Boris LE MENELEC vous fait part de sa sélection jazz et classique ! Cette semaine, place aux voix, unies dans leur diversité !

CÔTÉ JAZZ

  • LUNDI / Andrea Motis – He’s Funny That Way

23 ans à peine, beaucoup d’années de scène et un album (Emotional Dance) paru sur le prestigieux label Impulse!… Un succès qu’Andrea Motis doit autant à son talent qu’à son professeur Joan Chamorro qui a fait d’elle l’artiste qu’elle est devenue. Sa voix est délicieuse, son talent de trompettiste est éclatant et son équipe de musiciens est remarquable (Joan Chamorro, Ignasi Terraza, Esteve Pi et Josep Traver).

 

  • MARDI / Melody Gardot – Goodbye

Une voix chaude et suave, une âme à fleur de peau et ce don inimitable pour la création… Bienvenue au pays de Melody Gardot ! Son Live In Europe, d’où est issu Goodbye, rassemble les plus belles compostions de sa carrière dans un climat musical intimiste, teinté des vapeurs du jazz de Charles Mingus…
Au-delà de ses talents d’écriture et d’interprétation, cette originaire de Philadelphie est un bel exemple de persévérance. Gravement accidentée à l’âge de 19 ans, elle se rééduque grâce à la guitare, enregistre ses premières compositions, et vit en 2005 avec Some Lessons: The Bedroom Sessions les prémices du succès qu’on lui connait aujourd’hui

  • MERCREDI / Cassandra Wilson  – The Way You Look Tonight

Une voix de coucher de soleil et un timbre qui n’a rien à envier à Nina Simone. Ladies and Gentlemen : Cassandra Wilson !

  • JEUDI / Chet Baker – My Funny Valentine

Une voix ronde et grave, qui fait sortir les étoiles… Trêve de mots :

  • VENDREDI / Nina Simone – I Put A Spell On You

Classique parmi les classiques, I Put A Spell On You est une merveille ancrée dans de profondes racines afro-américaines. Un titre infiniment sulfureux, à (ré-ré-ré)écouter en cette fin de semaine !

 

CÔTÉ CLASSIQUE…

  • LUNDI / Cecilia Bartoli – La Sonnambula (Bellini) : Care compagne, e voi, teneri amici…Come per me sereno…Sovra il sen 

La maîtrise vocale, l’expressivité et la profondeur des interprétations de Cecilia Bartoli font d’elle une des plus grande voix lyrique de notre temps. De Bellini à Rossini en passant par Händel ou Vivaldi, la mezzo-soprano contribue à la préservation engagée du patrimoine musical !
Dans cet air issu de l’opéra La Sonnambula de Bellini, Cecilia Bartoli remplit le Carnegie Hall de New York de sa grâce légendaire… À la 7ème minute débute l’ascension vers l’extase, avant que le public n’explose et n’exulte. En 1994 déjà, la Reine Cecilia dominait l’Empire du chant lyrique !

 

  • MARDI / Cecilia Bartoli – Argippo (Vivaldi) : RV 697 / Act 1 – Se lento ancora il fulmine

Tout autre registre !
Cecilia Bartoli interprète l’œuvre de Vivaldi avec une maestria incomparable, aidant à sa reconnaissance bien au-delà de la sphère du Baroque ; en témoigne ce titre issu de son dernier album…

 

  • MERCREDI / Montserrat Caballé – Gianni Schicchi (Puccini) : O mio babbino caro 

Un air populaire et infiniment envoûtant, interprété avec grâce par la regrettée Montserrat Caballé…

 

  • JEUDI / Anna Netrebko – La Traviata (Verdi) : Addio del Passato

Acte 3. Scène 1. Chambre de Violetta. « Ma tombe n’aura ni larmes ni fleurs (…) Tout est fini maintenant » chante-t-elle, seule et mourante… Temps fort du troisième acte de La Traviata de Verdi, Addio del Passato est l’aria déchirant par excellence, merveilleusement interprété par Anna Netrebko.

 

  • VENDREDI / Sabine Devieilhe et Marianne Crebassa – Lakmé (Delibes) : Duo des fleurs

Deux des plus belles voix lyriques françaises interprètent magnifiquement cet air incontournable de Delibes ! Pureté, limpidité, précision et agilité : une merveille…

 

Publicités