Le 6 janvier 1999 nous quittait l’un des plus grands pianistes de l’histoire du jazz, un maître du piano jazz, pour qui l’admiration de tant de jazzmen et de mélomanes restent intacte : Michel Petrucciani.

Michel ? C’est une musique n’en peut plus d’attendre, et qui n’attend pas ; une éloquence géniale ; une langue maternelle faite de 86 touches  au vocabulaire fleuri. Merci, Michel…

Retrouvez une rediffusion de l’hommage qui lui était rendu dans Ça Jazz Pour Moi, par Boris Le Menelec, et qui trouve plus que jamais son sens aujourd’hui…

Retrouvez Radio Germaine sur vos plateformes de podcasts préférées :
Apple Podcasts : https://itunes.apple.com/…/pod…/radio-germaine/id1439013432…
Google Podcasts : https://www.google.com/podcasts…
Spotify : https://open.spotify.com/show/7zFoD8XZbzDBg6vGh51Rsi
Publicités