La population française n’aime pas ses élites. En tout cas, elle a régulièrement exprimé sa défiance à l’égard d’une élite qui représenterait l’antithèse de l’égalitarisme, valeur fondamentale en France depuis 1789.

Aujourd’hui, l’émission Chronologies reçoit Éric Anceau, historien à la faculté de Lettres de Sorbonne Université, spécialiste de la vie politique sous Napoléon III. Dans son dernier ouvrage, Les élites françaises : des Lumières au Grand confinement (2020), il revient sur trois siècles d’histoire des élites françaises, de l’Ancien Régime jusqu’à la récente crise sanitaire. Il décortique ainsi la formation de ces élites, leur rapport avec le pouvoir, leurs liens avec le peuple et les mutations qu’elles ont connu à travers les multiples changements de régime, des bouleversements de la Révolution française jusqu’à la Ve République.