Si la France est le pays des intellectuels, elle entretient pourtant une relation ambivalente avec eux. Tantôt conspués, tantôt adulés, la France a vu depuis la Révolution une partie de ses intellectuels tourner le dos à leurs paires, pour faire l’éloge d’un « anti-intellectualisme ». A travers les figures de Proudhon, Barrès, jusqu’à Nicolas Sarkozy, la professeur de littérature Sarah Al-Matary revient sur cet étonnant paradoxe de la vie intellectuelle française.

Chroniqueurs : Martin, Malik et Constantin

Invitée : Sarah al-Matary